Le développement des pays africains ne peut provenir que des initiatives à la base. C’est ce qu’ont compris les initiateurs de la Plateforme d’accompagnement de croissance locale (Pcl). Ces derniers, qui ont procédé au lancement de la dite plateforme samedi, ont expliqué leurs ambitions de participer activement au développement de l’Afrique.

La Plateforme «exclusivement dédiée au renforcement de capacité de financement des collectivités locales», a cependant décelé des failles qui empêchent à ces collectivités territoriales de prendre leur envol.

«Les collectivités territoriales sont freinées par le manque de ressources. Ce qui fait qu’elles ne peuvent pas financer des projets structurants. Notre idée c’est d’identifier et d’accompagner les collectivités locales par notre expertise avec un réseau d’experts, faire un diagnostic territorial et après analyse de ces résultats, identifier des projets structurants et avec les collectivités locales, monter des dossiers pour lever des fonds et le cas échéants, lever nous-mêmes des fonds », a déclaré Amar Thioune, co-fondateur de la Pcl avec la Marocaine Janat Messaoudi

Selon M. Thioune, l’époque des documents de «planification nationale» doit être révolue pour aller vers «l’échelle des territoires, trouver des schémas de cohérence, des contrats territoriaux qui permettent de financer d’identifier des projets et de les financer tout en respectant l’ajustement structurel entre les objectifs de l’Etat et les objectifs territoriaux».

Car, ajoute-t-il, «Il faut qu’on dépasse les documents de planification nationale et aller à l’Acte 3 de la décentralisation qui ne sera une réalité que par ce biais-là ».

pressafrik.com


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here