Aujourd’hui, après avoir permis l’espoir, la seule bataille de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) est celle de la conscientisation des masses pour le bon usage des ouvrages d’assainissement. Pour une année sans inondation, l’Office national de l’assainissement appelle toujours les populations à plus de responsabilités face aux ouvrages destinés à l’évacuation des eaux usées. Dans plusieurs quartiers de Dakar, les ouvrages d’assainissement subissent des agressions de la part des populations. Il est noté que le comportement irresponsable des populations reste la première cause des inondations, mais pas un déficit d’investissement. Les populations transforment les canalisations et les stations de pompage en poubelles, voire même en réceptacles d’ordures. Couches, sacs plastiques, serviettes hygiéniques, morceaux de tissu… sont très souvent introduits dans les canaux et les bouchent petit à petit. Alors qu’un système d’assainissement est conçu pour recevoir uniquement des eaux usées domestiques et des eaux pluviales et que tous les autres déchets doivent être évacués avec les ordures ménagères.

Aussi, pour un comportement responsable, les populations doivent se mobiliser contre le vol des plaques d’égout, devenu de plus en plus fréquent et qui constitue un véritable manque à gagner pour le secteur de l’assainissement. De plus, pour éviter de tout recommencer, nous devons, en tant que citoyen, dénoncer la pratique des branchements clandestins au détournement de la bonne foi de l’Office national de l’assainissement (Onas). Il s’y ajoute aussi l’évolution démographique et l’urbanisation rapides des populations qui trahissent parfois les investissements destinés à la construction des ouvrages d’assainissement.

Pour sauvegarder les ouvrages d’assainissement, les populations doivent adopter un code de conduite intégrant la responsabilité face aux menaces sur le réseau d’assainissement mais aussi et surtout combattre les agressions du réseau. Afin d’éradiquer ces mauvaises pratiques du réseau d’assainissement, nous devons surveiller et en même temps dénoncer toutes les agressions.

Chères populations, ces investissements étant d’utilité publique, nous devons garantir et préserver tous les ouvrages. Enfin, il est nécessaire que tout le monde soit un ambassadeur ou un gardien de l’Onas dans son quartier pour permettre aux populations de vivre sans inondation.

Par Missig TINE
zigtine@gmail.com


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here