Spread the love

Le gouvernement béninois a annoncé mercredi qu’il entendait réformer la décentralisation au profit de la gouvernance communale, notamment via la nomination de personnels techniquement compétents et non choisis pour de seules raisons politiques.

Il a indiqué à l’issue du conseil des ministres qu’il s’agit notamment de renforcer la séparation des fonctions politiques et techniques pour améliorer la reddition de comptes et lutter plus efficacement contre l’impunité, de mettre en place un dispositif opérationnel de relais des services publics entre les niveaux central, communal et infra-communal et enfin d’améliorer les mécanismes de financement des investissements communaux.

En effet, souligne-t-on, la décentralisation, effective depuis bientôt vingt ans au Bénin, connaît des faiblesses qui impactent négativement le développement des communes.

« Les contre-performances relevées sont dues à plusieurs facteurs structurels, dont la forte politisation des nominations aux fonctions techniques et administratives des mairies, ce qui entrave la promotion d’une culture administrative moderne et professionnelle », selon le gouvernement.

De même, a-t-il ajouté, « les recrutements de personnels ne tiennent pas souvent compte de la compétence, ni des besoins réels des mairies. Ainsi, en général, les communes ne disposent pas de cadres ayant des compétences en adéquation avec les exigences techniques des postes qu’ils occupent ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here