Le modèle de budget participatif appliqué par la commune de Darou Mousty, dans la région de Louga a été présenté au sommet Africités. Cette présentation a été faite par le Maire de la commune Madiop Biteye au cours d’une session sur la participation des citoyens dans la gestion de la cité présidée par le Directeur de l’Ong Enda Ecopop Bachir Kanouté, en présence d’élus marocains, malgaches, tunisiens, sénégalais…

Depuis 2016, la commune de Darou Mousty est entrain de mettre en oeuvre le budget participatif selon le Maire Madiop Biteye. Pour tout ce qui est investissement, la commune tient d’abord à rencontrer les populations à travers des rencontres organisées périodiquement pour prendre en compte leurs principales préoccupations des populations à t il indiqué. « Au niveau de chaque village, de chaque quartier les populations sont impliquées dans tous les projets d’investissement.

L’année dernière nous avons organisé une journée d’interpellation citoyenne pour permettre aux populations d’interpeller la mairie par rapport aux projets initiés et ceux exécutés » dira le Maire.
Dans sa présentation, il est revenu sur les défis et enjeux du budget participatif.
Un instrument de gestion très efficace. Un instrument capable de faciliter la transition de l’Afeique vers des villes et territoires durables. Cependant Plusieurs contraintes sont notées dans sa mise en oeuvre. Ces contraintes sont surtout liées à la faiblesse des ressources financières.

Pour Bachir Kanouté, malgré les ressources maigres, des communes africaines arrivent à s’engager dans le budget participatif et à faire des résultats. Aujourd’hui l’Afrique innove bien sûr cette question selon M. Kanouté, dans la mesure où chaque collectivité territoriale a inventé son approche d’accès au budget participatif.

Cette session a permis de comprendre que les problèmes de la gouvernance territoriale sont partout les même en Afrique. D’où l’importance de mettre en place un réseau pour faciliter l’échange d’expériences et le benchmarkering entre les collectivités territoriales du continent recommande le Directeur de Enda Ecopop. Enfin cette session a clairement montre que sans une participation des citoyens à la définition de la vision durable du territoire, aucune durabilité n’est possible précise t-il.

Cette session a été l’occasion de primer la commune de Marsa, en Tunisie, pour ses performances en matière de budget participatif


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here