Au regard des difficultés sur le terrain, l’Association des régions du Burkina Faso (ARBF), a organisé un atelier de formation et d’échanges sur la mobilisation des ressources au profit des présidents des treize Conseils régionaux du Burkina Faso. La rencontre se tient les 4 et 5 avril 2019 à Gaoua, avec l’aide financière du Projet d’appui pour la consolidation de la décentralisation au niveau régional phase 2.

Pendant deux jours, les participants devront être en capacité d’identifier les ressources mobilisables, de s’approprier les processus et les canaux essentiels de mobilisation des ressources financières. En outre, ils devront internaliser les possibilités offertes par cet outil de financement qu’est le partenariat public-privé (PPP).

L’association des régions du Burkina veut ainsi relever le défi de l’approfondissement et l’ancrage du processus de décentralisation au niveau régional à cette séance. Pour le président de l’ARBF, Koudiahime Eric Tiemtoré, la problématique de la mobilisation des ressources pour le financement de la décentralisation et du développement local se pose avec acuité aux collectivités territoriales. Cela est d’autant plus vrai pour les collectivités régionales, qui n’ont aucune fiscalité propre.

Cette situation commande donc aux premiers responsables des collectivités des régions de notre pays, de réfléchir à des stratégies pérennes de mobilisation de ressources; d’où l’organisation du présent atelier. Pour cette formation, c’est le cabinet Wel Mous Consulting qui va apporter son expertise en matière de mobilisation des ressources. Selon le DG de ce cabinet Moussa Sanou, «cette formation va se dérouler sur deux thématiques: il s’agira d’échanger sur les mobilisations des ressources, sur le lobbying, le plaidoyer et la négociation».

En effet, pour M Sanou, les collectivités territoriales ont besoin d’outils essentiels de développement. Pour y parvenir, il propose qu’elles réussissent à capter les ressources là où elles se trouvent. Quant au coordonnateur du Projet d’appui à l’Association des régions du Burkina pour la consolidation de la décentralisation au niveau Régional (PACDR) Ounteni Ouoba, confie que le PACDR est un partenariat entre l’Union européenne et L’ARBF. Il ajoute que son projet existe depuis deux ans. Qui accompagne les régions dans l’élaboration du Plan régional de développement (PRD), dans l’élaboration d’une base de données nationales sur les collectivités et surtout dans la formation des agents des Conseils régionaux.


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here