Un commerçant a été testé positif au Covid-19 à Touba et une vingtaine de personnes mises en quarantaine dans un hôtel à Mbacké, a t-on appris du gouverneur de la région de Diourbel, Gorgui Mbaye.
  ’’Ce sont des mesures d’abord de confinement parce que nous avons des personnes en contact avec le malade. Ce sont des personnes à mettre en quarantaine et notre option c’est de les mettre dans un hôtel. Un hôtel a été réquisitionné à Mbacké’’, a-t-il dit.

Le gouverneur présidait samedi une réunion d’urgence, après l’identification vendredi d’un cas de transmission communautaire au Covid-19 dans la ville de Touba.

’’La maison du malade et celle de son frère qui était le plus en contact avec lui, toutes ces personnes, une vingtaine au départ et on verra au fur et à mesure. On verra au niveau du marché, de son entourage, si tous ses contacts sont identifiés, ils seront aussi placés à l’hôtel’’, a dit le gouverneur.

Au cours de cette rencontre, les autorités ont arrêté des mesures pour tenter d’endiguer la propagation de la maladie.

’’Nous allons aussi rester intransigeant sur les heure d’ouverture et de fermeture des marchés. A partir de demain (dimanche), tous les marchés de Touba seront ouverts de 6 h du matin à 15 heures, il n’y aura aucune tolérance’’, a averti l’autorité administartive.

Les lieux de fortes concentrations au marché Ocass seront démantelés pour éviter d’exposer les populations, a t-il dit.

’’Il y a aussi de forts points de concentration humaine dans le marché comme le +Market+ où on vend les portables. A partir de demain (dimanche), tous ces points seront vidés de leurs occupants et il ne restera que ceux qui occupent les cantines, les étals et les magasins’’, a-t-il fait savoir.

Gorgui Mbaye a invité les commerçants comme les acheteurs et tous ceux qui fréquentent le marché à respecter les mesures d’hygiène, le port de masques mais également les gestes barrières recommandés par les autorités sanitaires.

’’Il faut d’abord que les populations, les commerçants, ceux qui fréquentent le marché prennent des mesures sauvegarde, de lavage des mains au moins. Après, nous allons voir si nous devons monter à un cran supérieur’’, a-t-il déclaré. 

Le gouverneur de Diourbel ne veut pas en arriver à prendre des mesures drastiques surtout que les principales activités se déroulent dans le marché.

’’On ne peut pas tout de suite prendre des mesures très draconiennes surtout dans un pays où l’informel joue un grand rôle’’, a-t-il dit.

Concernant le transport, les forces de défense et de sécurité vont redoubler de vigilance notamment dans la liaison entre Touba et les autres localités.

’’La police et la gendarmerie mettront encore beaucoup plus d’éléments pour éviter ce mouvement pendulaire entre la commune de Touba et les régions limitrophes. Un contrôle plus sévère sera axé pour éviter les risques de propagation de l’épidémie à Touba’’, a t-il dit.

Le médecin-chef de Diourbel, Mamadou Dieng, a rappelé que depuis le début de l’épidémie, Touba a enregistré 19 cas dont 17 malades ont été déclarés guéris. Seuls 2 étaient encore hospitalisés au centre de traitement avant le dernier cas rapporté.

’’On avait levé la quarantaine pour toutes les concessions qui étaient placées sous cette mesure, donc on s’acheminait vers une maîtrise complète de l’épidémie’’, a-t-il souligné.

A en croire M. Dieng, la situation était presque maîtrisée au niveau de la ville de Touba parce que depuis le 24 mars, la région n’avait enregistré aucun cas positif.

’’Vendredi, on s’est retrouvé avec un cas qui n’a pas de lien épidémiologique avec les cas confirmés. Ce qui en fait un cas communautaire’’, a-t-il déploré.

APS


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here