Spread the love

La dégradation du Delta du Saloum, une zone éco-géographique située dans de département de Foundiougne, dans la région de Fatick, n’est qu’un secret de polichinelle. C’est le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall qui l’a déploré, samedi à l’occasion de la journée mondiale de l’Environnement qui a eu pour thème : ’’Restauration des écosystèmes’’.
« Ici dans la zone éco-géographique du Delta du Saloum, qui héberge sur 64000 ha, l’une des plus belles formations de mangrove du Sénégal, la dégradation a atteint depuis 1980, plus de 25% des superficies couvertes », a dit le ministre.
« Cette situation s’explique surtout par une exploitation abusive des ressources procurées par les mangroves qui jouent un rôle primordial dans le développement socio-économique local », a-t-il expliqué en présence des autorités administratives et locales de la région.
Après avoir rappelé les ’’importants efforts’’ déployés par le Sénégal entre 2012 et 2020, M. Sall a souligné que « la préservation des écosystèmes et la restauration des espaces dégradés nous interpellent plus que jamais’’.
Il a mis l’accent sur les ’’6 nouvelles aires marines communautaires protégées (AMP) qui ont été créées en plus du classement inédit depuis plus de 50 ans, de 9 nouvelles forêts’’. Toutes ces actions, souligne-t-il, « viennent renforcer l’opérationnalisation du PSE Vert, (…) initiative majeure, qui au-delà, de sa dimension environnementale, offre l’opportunité d’intensifier la reforestation durable du territoire national et de créer des milliers d’emplois verts pour la jeunesse de notre pays ».

espacedev.sn

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here