Des zones rurales des régions de Kolda, Sédhiou (sud) et Tambacounda (est) vont bénéficier d’un « programme de création d’opportunités » dont les besoins de financement sont évalués à environ 574 millions de francs CFA, a-t-on appris vendredi auprès des organisations chargées de son financement.

Le Programme conjoint de création d’opportunités pour le développement économique du monde rural (ProCCODEM), soutenu par des agences spécialisées de l’ONU, sera mis en œuvre de 2019 à 2023 dans ces trois régions.

« Un budget d’environ 574 millions de francs CFA » sera mis à la disposition de ce programme, a annoncé Christophe Yvetot, venu représenter la coordinatrice du système des Nations unies au Sénégal, Priya Gajraj, à une réunion du comité de pilotage de l’initiative.

Le ProCCODEM va contribuer à « une meilleure gouvernance locale de la sécurité alimentaire et nutritionnelle » dans les régions bénéficiaires, selon M. Yvetot.

Le gouvernement du Sénégal et ses « structures décentralisées » dans les zones ciblées vont contribuer à la mise en œuvre du programme, lequel permettra d’ »améliorer la résilience des communautés vulnérables », a-t-il expliqué.

L’exécution du programme va consister à dérouler ‘’un paquet d’interventions basées sur la production agro-sylvo-pastorale’’, autrement dit, des activités d’agriculture et d’élevage.

Le ProCCODEM va également intervenir dans la nutrition, la sécurité alimentaire, le développement local et l’emploi des jeunes.

Il sera articulé autour de « deux axes principaux », l’autonomisation des femmes et des jeunes en milieu rural, le renforcement de la gouvernance, de la sécurité alimentaire et de la nutrition.

Mais le directeur de cabinet du ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, Alassane Sow, signale déjà que « le programme connait quelques difficultés ». « Nous nous pencherons » sur ces difficultés, promet-il, assurant que « des solutions » seront trouvées.

Selon lui, des « efforts » sont en train d’être fournis par le gouvernement, afin de remédier aux difficultés financières de ce programme qui sera partiellement financé par l’Etat du Sénégal.

Il a fait part aux partenaires de « l’engagement du gouvernement du Sénégal à ne ménager aucun effort pour la réussite de cet important programme ancré dans les futurs pôles de développement de la Casamance (sud) et du Sénégal Oriental (est) ».

« La logique d’implantation des pôles est de renouer (…) avec les grands ensembles, les grandes régions qui sont capables de porter le grand virage économique de notre pays », a expliqué M. Sow.

Le ProCCODEM est soutenu par l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Il s’agit d’un « programme phare, qui sous-tend les volets économique et social du Plan Sénégal émergent (PSE), avec l’approche territoriale de développement des chaînes de valeur », explique un communiqué des partenaires.
Le ProCCODEM a été élaboré en 2016-2018.

APS


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here