Le projet des Bourses territoriales pour un Sénégal Émergent va contribuer de manière très efficace à l’animation économique des territoires selon le Directeur général de l’Agence de développement local. Malal Camara a tenu ces propos à l’occasion de l’ouverture de l’atelier de partage du projet avec les acteurs institutionnels de la région de Tamba. En l’en croire le projet « Bourses Territoriales Pour un Sénégal Émergent (BT/PSE) » s’inscrit dans le cadre de la politique nationale de l’Etat du Sénégal axée notamment sur le Plan Sénégal Émergent, et l’acte III de la décentralisation qui consacre la territorialisation des politiques publiques, la viabilité et la compétitivité des territoires. Il vise à améliorer de façon sensible, les revenus des populations sénégalaises notamment les femmes et les jeunes. Il constitue également un pas important dans la mise en œuvre de l’acte 3 notamment sa deuxième phase qui se veut une purement économique a déclaré M. Camara.

Par ce Programme BT/PSE, l’ADL, en partenariat avec les collectivités territoriales, notamment les départements, entend contribuer fortement à l’augmentation et à la diversification des revenus des populations à la base, à renforcer la résilience des ménages et à lutter efficacement contre la pauvreté a-t-il indiqué.

Pour Mme Awa Ndiaye DIOP, adjointe au gouverneur de Tamba, ce projet vient en appoint aux nombreuses initiatives prises par l’Etat du Sénégal comme l’ANPEJ, la délégation à l’entrepreneuriat rapide qui a prévu une enveloppe d’un milliard 400 millions pour la seule région de Tambacounda pour soulager la souffrance des populations.

Selon Mme Diop, la réussite du projet dépend, entre autres, du respect des engagements de toutes les parties prenantes mais surtout des bénéficiaires. Elle a ainsi tenu à préciser qu’il s’agit d’un prêt qui sera alloué aux porteurs de projet et non un financement gratuit. Ces derniers sont alors tenus de rembourser le prêt en respectant les échéances fixées par l’institution de micro fiance partenaire.

Sur le plan du management, les Conseils départementaux, lieu d’ancrage du projet, doivent faire preuve de leadership en assurant le suivi-évaluation régulier de la mise en œuvre du projet.

A la différence des projets classiques, le Projet BT/PSE constitue une plateforme multi-acteurs et multi-niveaux de financement et d’accompagnement des porteurs de projet individuel ou collectif. En effet, l’ADL, les collectivités territoriales, le service départemental de l’appui au développement local, les institutions de micro finance partenaires et le FONGIP ont accepté de travailler ensemble, pour la mise en œuvre du projet dans la région de Tambacounda et promouvoir le Développement économique local.

Il ne s’agit guère de l’approche classique des projets où le bailleur arrive avec ses financements et impose sa démarche. Le projet de Bourses territoriales pour un Sénégal Emergent se veut une co-construction, mettant en synergie un ensemble de parties prenantes et d’acteurs dont chacun, dans son domaine de compétence, a un rôle spécifique à jouer a précisé Mamadou Dione, Directeur de la promotion du développement territorial à l’ADL qui a eu à faire la présentation générale du projet devant un parterre de participants constitués d’élus, des représentants des institutions de micro finance, des organisations de développement etc.

Cet atelier de deux jours, ouvert ce jeudi, marque le démarrage de l’extension du Projet Bourses territoriales pour un Sénégal émergent qui couvre déjà les régions de Kaolack et Fatick.


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here