l’ONG Enda ECOPOP, organise les  20, 21 et 22 mars 2019, l’atelier de cadrage méthodologique et de lancement   du Projet Offensive Locale Citoyenne pour la résilience communautaire, l’amélioration des conditions de vie des populations, la bonne gouvernance, la prévention et lutte contre la Corruption et l’évasion fiscale (Projet OFFLOCC),

Cette rencontre de trois jours   se tiendra à l’hôtel le  Ndiambour de Dakar et sera l’occasion  de partager le concept, les objectifs et résultats attendus du projet en présence des partenaires, des autorités étatiques et autres acteurs institutionnels. L’atelier permettra également d’échanger sur la stratégie de mise en œuvre, de préciser les rôles et responsabilités des différents intervenants, et d’établir des synergies avec d’autres partenaires institutionnels, techniques et financiers intervenant dans la bonne gouvernance et le développement territorial.

Cette rencontre  de cadrage et de partage  de 03 jours, vise à échanger avec le public constitué des autorités administratives et locales,  des partenaires techniques et financiers et  des médias  pour une meilleure harmonisation de la stratégie d’intervention du Projet OFFLOCC.

Ce projet de deux (02) ans, cible les communes de Diourbel et Ndangalma (Région de Diourbel), Diaobé Kabendou (région de Kolda), Kédougou, Sédhiou, Dalifort(région de Dakar) et Cayar ( région de Thiès).

Le Projet OFFLOCC intervient dans un contexte où   les améliorations tant attendues, du cadre et des conditions de vie des populations dans les collectivités territoriales, tardent à se matérialiser. Depuis plusieurs décennies, des compétences jusqu’alors assumées par l’État sont transférées aux collectivités locales. Cependant, force est de noter que ces responsabilités et compétences transférées ne sont pas totalement assumées par les collectivités territoriales qui n’arrivent pas encore à jouer leur rôle de promoteur et catalyseur du développement territorial. Entre autres raisons, on peut citer le manque de ressources financières. En effet, les transferts financiers de l’État vers les échelons locaux restent faibles (environs 5,5% du budget public), les ressources propres restent très faiblement mobilisées du fait d’une évasion fiscale importante. Les récentes recherches montrent, pourtant que les territoires ne sont pas pauvres. Ces études mettent également en exergue l’existence de mécanismes de divers ordres, empêchant les territoires de mobiliser leur potentiel économique et fiscal pour répondre aux droits socioéconomiques et culturels des populations.

Le Projet OFFLOCC : un renforcement de la gouvernance territoriale pour une meilleure résilience communautaire

Le Plan Sénégal Émergent (PSE), vise dans son 1er axe, la transformation structurelle de l’économie et de la croissance à travers une meilleure articulation des dimensions de l’urbanisation, l’environnement et le développement économique. Dans son troisième axe, le PSE vise également à renforcer la gouvernance locale et promouvoir la viabilité des territoires à travers notamment l’alignement de la structure des dépenses publiques sur les priorités de

développement et la promotion de l’éthique, de la transparence et de la reddition des comptes et l’efficacité de la dépense publique. Elle vise également à renforcer la résilience communautaire et les conditions de vie des populations par l’amélioration de l’accès des populations aux services sociaux de base et équipements urbains.

Avec l’Acte 3, le Sénégal a franchi le palier de la troisième réforme du cadre de la décentralisation (Loi n°2013-10 du 28 décembre 2013) qui met en perspective une décentralisation financière plus importante de ressources de l’État vers les collectivités locales. Les récentes réformes apportées au cadre normatif (loi N°2018-15 prescrivant le remplacement dans tous les actes législatifs et réglementaires de la dénomination « collectivité locale » par « collectivité territoriale ») et la restructuration du Fonds d’Équipements des Collectivités Territoriales (FECT), témoignent de cette volonté d’un approfondissement de la décentralisation financière. Il est à craindre que ces réformes importantes sur le plan normatif et réglementaire, occasionnent également la décentralisation des pratiques corruptrices du niveau central vers les collectivités territoriales, encore fragiles et dépourvues de capacités techniques, institutionnelles et managériales pour prévenir sinon lutter contre l’évasion fiscale, la corruption et blanchissement d’argent. 

C’est pour concrétiser ces réformes de l’Etat à l’échelle locale, qu’a été initié le Projet Offensive Locale Citoyenne pour la résilience communautaire, l’amélioration des conditions de vie des populations, la bonne gouvernance, la prévention et lutte contre la Corruption et l’évasion fiscale (Projet OFFLOCC), mis en œuvre par Enda ECOPOP et ses partenaires, avec le soutien financier de l’Union Européenne.

Source : Enda ecopop


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here