Favoriser une approche territoriale du développement

0
361

Un an après l’organisation de la conférence internationale Living Territories 2018, le Cirad continue à promouvoir la perspective territoriale dans les actions de développement. Il vient de cosigner, avec plusieurs institutions internationales, un Livre blanc pour soutenir ce positionnement holistique. Ensemble, ils appellent à une alliance pour engager les partenaires du développement à intégrer l’approche territoriale dans leurs programmes.

À l’heure des défis globalisés, la conception du développement doit passer d’une approche sectorielle à une approche territoriale. C’est ce dont sont convaincus le Cirad et de nombreux partenaires qui viennent de signer un livre blanc (avec la FAO, l’OCDE, l’UNCDF, le NEPAD, la GIZ, le BMZ, l’AFD et la Commission européenne). Cet ouvrage synthétique plaide pour l’adoption d’une approche territoriale dans la conception des politiques et programmes de développement.

Alors que les approches territoriales sont de plus en plus reconnues comme un outil puissant d’amélioration des actions de développement et de leur impact, ce livre blanc en propose une compréhension commune. Il définit l’approche territoriale et ses grands principes, explique comment elle peut accompagner les transformations rurales et urbaines et les liens entre ces deux espaces. Enfin, le texte aborde les atouts de cette méthodologie et ses modalités de mise en œuvre.

Une alliance pour l’approche territoriale du développement

Pour promouvoir une perspective territoriale du développement, les organisations signataires appellent à la création d’une alliance plus large entre praticiens du développement, chercheurs, organisations internationales, donateurs et gouvernements. Cette alliance affiche quatre objectifs :

  • Promouvoir et sensibiliser aux approches territoriales pour la réalisation concrète des Objectifs de développement durable des Nations Unies.
  • Engager les partenaires de développement (gouvernements, universités, société civile, organisations régionales, secteur privé) à intégrer la perspective territoriale dans leurs programmes.
  • Mobiliser la recherche multidisciplinaire pour construire une théorie de la transition et soutenir le changement de paradigme basé sur des pratiques éprouvées et efficaces.
  • Renforcer les capacités des institutions et des acteurs nationaux et locaux, notamment les femmes et les jeunes, et leur donner les moyens de mieux participer à la conception de leur avenir

Source : Cirad


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here