British Pétrolium(BP) et l’Institut National du Pétrole et du Gaz (INPG) ont lancé une série de formation sur le pétrole et la gaz à Dakar et Saint- Louis. Et ceci dans le cadre de leur engagement en faveur du renforcement des capacités nationales. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’atelier de formation  de deux jours, ouvert ce lundi 28 octobre, destiné aux membres de l’Association des journalistes pour la Transparence dans les Ressources Extractives(AJTREX). Ce programme a été élaboré pour promouvoir la connaissance de l’industrie pétrolière et gazière et vise à former plusieurs centaines de participants à Dakar et Saint – Louis sur une période d’un an.

Ce programme comprend deux modules distincts : Fondamentaux du pétrole et du gaz ainsi que les aspects juridiques, institutionnels et fiscaux du pétrole et du gaz. Les cibles de ce programme de formation sont les hommes de média, la société civile, le secteur privé, les universités, l’administration publique et les parlementaires.

Selon le Directeur Général de l’INPG, AguibouBà, ce programme de formation fournira les compétences de base et améliorera les connaissances générales sur le secteur pétrolier et gazier. Pour lui, c’est une façon de soutenir notre stratégie de développement local afin de sensibiliser davantage les gens et les impliquer dans le développement durable de ce secteur au Sénégal.

 A en croire, le Directeur Général de BP, Geraud Moussarie, le programme de formation a été conçu pour renforcer la capacité à promouvoir la participation locale dans cette nouvelle filière énergétique. Et d’ajouter : « Alors que BP commence à s’implanter au Sénégal, nous pouvons voir les impacts du développement de la chaine d’approvisionnement, et nos activités de renforcement des capacités vont encourager l’implication au niveau local. BP entrevoit un futur prometteur  pour l’industrie gazière au Sénégal, et j’ai personnellement hâte  de voir le projet Greater Tortue Ahmeyim5 (GTA) y jouer un rôle de premier plan ».

Pour rappel, BP est arrivé en Mauritanie et au Sénégal par le biais d’un accord avec Kosmos Energy, annoncé en Décembre 2016.

BP détient une participation et des intérêts de travail réels dans les blocs de Saint- Louis Profond et de Cayar Profond au large du Sénégal à hauteur de 60%, avec KosmosEnergy détenant 30% et PETROSEN détenant 10%.

 Pour ce qui est de l’INPG, il est créé en Novembre 2017 et vise à établir un pôle d’excellence aux niveaux national et régional en matière de formation spécialisée des ingénieurs, des techniciens et des opérateurs dans les métiers du pétrole et du gaz. L’INPG a lancé son premier Master en ingénierie pétrolière et gazière en octobre 2018. A cet effet, les 22 étudiants de la première promotion ont été sélectionnés parmi 2200 candidats.


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here