17 de vie au Bénin, la décentralisation s’enracine davantage dans les 77 Communes du pays. Pour faire une rétrospection et ressortir les succès et les échecs de la mise en œuvre de cet instrument de développement à la base, Franck Kinninvo, expert en décentralisation était l’invité de la télévision nationale le dimanche 9 août 2020.

L’expert en décentralisation, Franck Kinninvo, s’est prononcé sur le bilan des 17 ans d’application de la décentralisation au Bénin. « Le bilan est encourageant, mais mitigé. C’est-a-dire que pendant 17 ans, nous avons pu observer que la Commune a commencé par occuper l’espace institutionnel dans notre pays. Aujourd’hui, avec les collectivités territoriales, l’institution communale est en train de s’enraciner comme l’une des institutions de notre pays, en termes de mise en œuvre des politiques publiques, de promotion de la démocratie, de l’accompagnement du développement du territoire ». Ce sont, entre autres les propos de Franck Kinninvo sur le bilan de la décentralisation au Bénin. Selon, l’expert, la décentralisation au Bénin est l’une des décentralisations les plus visibles en Afrique. A ses dires, presque toutes les 77 Communes observent non seulement les sessions ordinaires prévues par la loi, mais aussi votent les budgets et envoient également les comptes administratifs à l’autorité de tutelle. « Il y a une vie au niveau des Communes. Les maires essaient maintenant de donner un contenu à la décentralisation et c’est par rapport aux résultats escomptés qu’on peut dire que le bilan est mitigé », a-t-il expliqué. Autour du thème « Décentralisation : les défis de la 4ème mandature », l’invité a insisté sur deux points essentiels qui caractérisent la réussite de la décentralisation au Bénin. Il s’agit, d’une part, du cadre institutionnel amélioré par l’Etat et d’autre part, de celui qui accompagne les collectivités territoriales. Toutefois, a-t-il fait savoir, le Bénin est parti sur 77 circonscriptions urbaines et sous-préfectures pour arriver à 77 Communes. « Dans d’autres pays, il y a des mairies qui sont érigées dans les hangars comme bureau de l’administration. Mais au Bénin, il y a eu une sagesse de ceux qui ont conçu la décentralisation. Ils ont juste érigé les sous-préfectures et les circonscriptions urbaines en Communes. C’est un acte de sagesse qui a permis d’hériter de l’administration qui existait déjà au niveau de ces circonscriptions administratives, d’hériter d’un personnel et d’une pratique de gestion administrative », a conclu, Franck Kinninvo.

Actubenin


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here