Le Secrétaire général du ministère des Collectivités territoriales du Développement et de l’Aménagement des territoires, Etienne Turpin a mis en exergue mercredi les résultats du projet de Gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement Climatique (PROGEP). 

’’Les innombrables et diverses infrastructures d’assainissements’’ mises en place par PROGEP ont permis dans de nombreux quartiers de Pikine et de Guédiawaye de sortir définitivement 800.000 personnes des problèmes d’inondations et récupérer une superficie d’environ 3000 hectares dans la zone périurbaine de Dakar, a-t-il salué.
 Etienne Turpin s’exprimait lors de l’atelier de partage ’’des résultats de la capitalisation des acquis et des leçons apprises du projet de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (PROGEP)’’.
 

Ces résultats ’’sont les fruits d’un investissement collectif consentit par plusieurs acteurs institutionnels et non étatique que l’on retrouve dans les organes impliqués dans sa mise en œuvre’’, a-t-il relevé.
 Les résultats ont été obtenus, a –t-il poursuivi, ‘’grâce à (une) approche novatrice parce que le PROGEP alliait la mise en place d’infrastructures mais également la prise en compte des populations et également leurs implications dans sa mise en œuvre’’. 

Cette approche ‘’nous a permis d’atteindre des résultats très satisfaisants qu’il convient de partager pour pouvoir permettre aux programmes et projets futurs relatifs à la problématique de pouvoir s’en inspirer pour atteindre des résultats probants’’, a dit M.Turpin.
 Selon Isabelle Céline Kane, spécialiste principale en gestion des risques et catastrophes à la Banque mondiale, durant ces sept ans, le projet a réalisé ‘’des résultats très importants’’ notamment avec la construction de près de 16 kilomètres de réseaux de drainages au profit de 170.000 bénéficiaires directs.


Pour sa part le directeur de l’Agence de développement municipal (ADM), Cheikh Issa Sall a soutenu que les ‘’résultats probants’’ du PROGEP ‘’sont visibles aussi bien dans les fournitures, les équipements, la réalisation d’ouvrages que dans les outils et dans la recherche pour des solutions durables par rapport à ces problématiques’’.


 Le PROGEP financé à hauteur de 120 millions de dollars soit plus de 60 milliards de FCFA a permis de réaliser des infrastructures, des ouvrages de drainages, des canalisations, des bassins de la voirie etc, a salué M. Sall. 
 Selon lui, le projet a permis de ‘’changer pleinement’’ le visage des communes confrontées à des problèmes d’inondations, a-t-il dit. 

APS. Photo : ADM


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here