Après avoir parlé des fonds de péréquation que l’Etat a encaissés au détriment des Collectivités Locales, SourceA s’intéresse au fonds d’appui au développement. Ce fonds est destiné à contribuer au développement économique et social des collectivités locales situées dans les zones d’interventions des sociétés minières.

Le canard de Castors/Bourguiba dans son enquête, a appris que les potentiels bénéficiaires ne sont pas informés de l’existence dudit fonds. Quelques unes confient, quant à elles, qu’elles n’ont reçu aucun centime des entreprises minières qu’elles abritent. Alors que celles-ci, doivent leur reverser 0,5% de leur chiffre d’affaires.

L’Etat, pendant ce temps, se la joue complice. D’ailleurs, selon toujours SourceA, le milliardaire Cheikh Amar, membre du Conseil d’Administration de la SOMIVA, a récemment, tapé du poing sur la table pour que l’entreprise minière, qui exerce à Ndindory, paye sa dette.

Alors que les activités de ces Sociétés minières ont un impact négatif sur la santé, beaucoup des populations y ont perdu leur terre et ont vu leur santé se détériorer, à cause de la pollution.

Cheikh NDONG


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here