«Le repositionnement des Agences urbaines en tant qu’acteurs clés du développement territorial s’impose aujourd’hui en vue d’appuyer la nouvelle organisation territoriale», a souligné Abdelahad Fassi Fihri, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, mercredi dernier lors d’une rencontre tenue à Rabat. Lors de cette rencontre, à laquelle ont pris par tous les directeurs des Agences urbaines, le ministre a souligné l’importance du développement urbain qui devra désormais être considéré comme une priorité nationale, au même titre que les chantiers sociaux engagés par le gouvernement, dans la mesure où ce développement permettra de résoudre plusieurs problématiques et garantir une cohérence des territoires.


Dans ce sens, il a appelé les différents représentants d’Agences à s’inscrire dans cette dynamique et à s’engager dans une démarche basée sur l’évaluation de la performance du résultat et non une évaluation quantitative. «Certes, il existe des acquis à consolider, mais il ne faut pas oublier les défis qui restent à relever», a indiqué le ministre. En effet et comme le souligne le même responsable, bien que les efforts engagés par les Agences aient permis d’enregistrer des résultats probants, notamment en matière de planification urbaine à travers une couverture élargie du territoire national en documents d’urbanisme, les grandes villes et les territoires sous pression urbaine restent peu couverts par ces documents, d’où l’importance d’accélérer la cadence pour combler ces lacunes dans les délais prévus.
En outre, une importance particulière doit être accordée au monde rural, qui doit être doté, toujours selon le ministre, d’une politique intégrée visant à offrir un certain niveau de bien-être aux populations de ces zones. Un objectif dont la mise en œuvre est tributaire du degré d’engagement des Agences urbaines. «Les agences sont appelées à s’investir davantage dans le développement du monde rural à travers l’accélération de sa couverture en documents d’urbanisme et en assurant une assistance architecturale gratuite en milieu rural».


Par ailleurs, M. Fassi Fihri a incité les différents directeurs d’Agences à participer activement à l’enrichissement du débat national et régional sur les nouvelles orientations de la politique publique d’aménagement du territoire et de faire montre de souplesse dans l’écoute et la réponse aux attentes de citoyens, tout en veillant au respect des principes et de l’esprit de la loi. Dans ce sens, il a invité les responsables d’Agence à organiser des rencontres régionales pour débattre et se concerter sur les solutions d’urbanisme les mieux adaptées à chaque contexte.

lematin.ma


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here