Le Ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires, Oumar_Gueye, a présidé, ce lundi à Dakar, la deuxième session du Comité de Pilotage stratégique (CPS) du Programme d’Appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal (PACASEN). Ainsi, le Ministre a mis profit cette rencontre pour magnifier l’engagement et l’expertise du DG de l’ADM Cheikh Issa Sall et de ses collaborateurs pour l’atteinte des objectifs de ce Programme.

« Je réitère mes félicitations et mes encouragements à Monsieur le Directeur Général de l’Agence de Développement municipal (ADM) qui est l’entité d’exécution du PACASEN. Aussi, me plait-il, saluant votre engagement et votre expertise avérés, de vous réitérer mes remerciements les plus cordiaux, en étant assuré que vous mettrez tout en œuvre pour l’atteinte des objectifs du PACASEN », s’est réjoui le Ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires.

Aligné sur le Programme d’Opérationnalisation de l’Acte III de la décentralisation (PROACTSEN) dont il constitue la première phase, le #PACASEN entré en vigueur en novembre 2018, a pour objectif principal accroître le financement des collectivités territoriales et d’améliorer leurs performances dans la gestion de leurs investissements.
L’une de ses innovations réside dans le fait qu’il combine un Projet d’investissement (IPF) et un Programme pour le Résultat. Cette option est dictée par la nature des problématiques à prendre en charge, en termes, notamment, de promotion de réformes très structurantes, de relèvement du niveau d’investissement des collectivités territoriales, d’amélioration de leur gouvernance articulée autour des principes fondamentaux de la Gestion axée sur le résultat (GAR).

« En adéquation avec sa détermination à davantage territorialiser les politiques publiques, le #PACASEN a été conçu, par le Gouvernement, comme un agenda pour opérationnaliser certaines lignes d’actions de l’Acte III de la décentralisation, avec l’appui technique et financier de la Banque_mondiale et de l’Agence française de Développement (AFD), pour un coût global de 260 millions de USD, soit 130 milliards F CFA », a rappelé le Ministre Oumar Gueye.
Il convient de relever qu’à terme, et graduellement, le PACASEN impactera très positivement, et de manière fort appréciable, l’ensemble des communes, villes et départements du Sénégal.

Pour accompagner les principaux bénéficiaires que sont les communes pilotes, il a été mis en place un important dispositif de renforcement de capacités à double niveaux : coaching territorial continu assuré conjointement par les ARD et l’ADM d’une part, et la formation supervisée par notre Service de la Formation appuyés par d’autres directions et agences nationales spécialisées, d’autre part.
Etant entendu que les dotations pour les investissements sont conditionnées à l’atteintes de CMO et/ou d’IDP, il a été mis en place un dispositif d’évaluation des performances des communes pilotes. Ce mécanisme fait intervenir la Cour des Comptes, la Direction des Collectivités territoriales, pour ne citer que ces structures.
Le #PACASEN se veut d’être une plateforme mobilisant plusieurs acteurs aux niveaux central et local, ayant tous en partage leur implication dans la mise en œuvre de la politique de Décentralisation.

Alassane Diallo (ADM)


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here