Avec 27 candidats nominés sur près de centaines, dont 18 acteurs locaux primés, la première édition du Prix d’Excellence Leadership local tenue à Dakar en novembre 2018 été vivement saluée par les acteurs territoriaux. Les forces faiblesses et opportunités ont été partagés le 21 mai à Dakar.

Dans l’optique d’améliorer les résultats, Enda Ecopop en collaboration avec le Programme National de Développement Local (Pndl), a partagé les résultats d’une étude-analyse portant sur les forces, faiblesses et opportunités de la première édition du Prix d’excellence leadership local.

A travers une projection faite ce mardi,  Aminata Ndour du cabinet Awale Vision avec des élus locaux, ces parlementaires et des autorités étatiques l’analyse faite sur les forces, faiblesses et opportunités de la première édition. Ainsi l’étude a fait ressortir que la centaine de participants notée est jugée trop faible par rapport au nombre de collectivités territoriales que compte le pays. D’où la nécessité d’une meilleure communication et sensibilisation des acteurs et élus locaux. Entre autres recommandations, l’étude préconise de se rapprocher des élus locaux afin de mieux savoir le manque d’intérêt  de certaines collectivités expliquant leur absence à cette compétition. Il est aussi indispensable, selon la présentatrice de l’étude Aminata Ndour, d’identifier les limites (matérielles, ou financières) liées à la mise en œuvre de ce processus qui vise une meilleure performance des collectivités, mais aussi de tirer les principaux enseignements sur les aspects organisationnel, organisationnel et technique, tout en recueillant des avis pour l’amélioration des prochaines éditions du prix.

Défini comme un cadre d’apprentissage sur les processus de gouvernance,  de participation et d’engagement citoyen le Prix d’excellence du leadership local avait récompensés en novembre 2018, plus d’une vingtaine d’acteurs répartis en six catégories différentes. Son objectif était d’identifier et de primer les meilleures pratiques et innovation en matière de gouvernance territoriale. Ce concours avait ainsi enregistré la participation d’une centaine de collectivités territoriales.

Selon Oumar Ba, le Secrétaire permanent de l’Association des Maires du Sénégal (AMS), cette réunion dévaluation permet de voir d’autres points faibles comme les critères de notation, la compétition entre collectivité bien située, mieux dotée en recettes et budget, face à une autre enclavée et moins nantie.

Pour Bachir Kanouté, Directeur exécutif de Enda ecopop, cette rencontre de partage est aussi une occasion  pour procéder à l’analyse du processus de mise en œuvre des prochaines éditions.car cette initiative est aussi, selon lui, une occasion pour les maires de tirer des leçons.

Pour rappel, plusieurs catégories comme la solidarité et l’assistance aux communautés vulnérables, l’inclusion, l’égalité et l’équité, la transparence et la réédition des comptes étaient parmi les critères de choix pour primer les meilleures collectivités.

Le Soleil


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here