Présenté par la commission des Lois et affaires administratives, le projet  portant statuts de la Fonction publique territoriale a été entériné à l’unanimité et sans amendements par les quatre-vingt-seize députés présents à la séance plénière, sous la direction du président de l’Assemblée nationale, Isidore Mvouba.

Cette loi prévue dans le cadre de la décentralisation vise à donner aux  collectivités locales territoriales la compétence d’embaucher afin qu’elles fonctionnent de manière autonome, sans l’apport de l’administration centrale.

Dans le même cadre, les députés ont approuvé deux autres projets de loi. L’un fixe la répartition des compétences entre l’Etat et les collectivités locales en matière de santé de base et l’autre la répartition des compétences entre l’Etat et les collectivités locales dans le domaine d’entretien routier.

Ces textes de loi ont été défendus par le ministre en charge de la Décentralisation, Charles Ngamfouomo, qui en a relevé l’ importance.

En dernier ressort, l’Assemblée nationale a approuvé le projet de loi portant création de l’Agence congolaise pour l’emploi (ACPE) et celui visant la création du Fonds national d’appui à l’employabilité et l’apprentissage (Fonea), deux structures créées sur les cendres de l’ex-Office national de l’emploi et de la main d’œuvre.

Défendant cette loi, le ministre de l’Enseignement technique et professionnel, de la formation qualifiante et de l’emploi, Antoine Thomas Nicéphore Fylla Saint Eudes, a précisé que l’ACPE se chargera de la gestion, du contrôle de l’emploi ainsi que de la régularisation de l’intermédiation entre l’offre et la demande. Le Fonea, quant à lui, vise la promotion de l’employabilité et de l’apprentissage, par l’appui aux formations.

Source : adiac-congo.com


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here