L’Association sénégalaise d’appui à la décentralisation et aux initiatives citoyennes, en collaboration avec la Fondation Konrad Adenauer a produit deux publications pour contribuer davantage au renforcement de la démocratie locale et de la participation citoyenne. Deux livrets axés sur les élections  municipales et sur la perception des citoyens sur la mise en œuvre de la première phase de l’Acte 3 de la décentralisation.

L’objectif visé à travers ces publications est le renforcement des capacités des différents candidats et une forte participation des citoyens aux élections locales  a rappeléle le Président de ASADIC TAATAAN, Oumar Wade.

« Nous avons voulu démontrer aux citoyens lambda l’importance et le sens des élections locales.  Des éclairages sont apportées sur le processus de participation pour permettre aux citoyens, organisations de la société civile, partis politiques … de mieux préparer et participer pleinement aux élections locales » a expliqué le Président de Taataan. Ce livret a pour vocation de donner la quintessence de l’information dans un langage plus accessible a-t-il conclut.

Toujours dans le cadre de la promotion de la décentralisation ASADIC TAATAAN a présenté une deuxième publication consacrée à la perception des citoyens sénégalais sur la mise en œuvre de la première phase de la réforme de l’acte 3 de la décentralisation. Cette publication synthétise les résultats des travaux des rencontres d’échanges avec les populations des régions de Kolda, Kaolack et Saint louis. Des ateliers qui ont vu la participation de toutes les familles d’acteurs a indiqué Mme Yacine Sall DIOP, chargé de projet à Taataan. Dans sa présentation M. Diop est revenu sur l’approche qui a été mise en avant pour l’organisation des ateliers et la production du document. Une approche participative avec la participation des groupements féminins, associations de jeunes, représentants des élus, la presse …

Selon toujours Mme Diop l’avis des citoyens a été recueillis sur différents domaines tels que le processus budgétaire, l’élaboration des plans de développement, l’éducation, la santé, l’état civil entre autres.

Au terme de ces travaux, il a été constaté une très faible participation des citoyens dans la définition et la mise en œuvre des politiques locales de développement. Mais le constat est que la participation citoyenne n’est pas réellement  effective et les populations n’ont pas souvent une nette visibilité sur les services rendus par les collectivités territoriales a laissé entendre le Président de Taataan, Oumar Wade. A l’en croire, il se pose encore des questions d’incompréhension entre élus et citoyens qui est due peut être à la méconnaissance des textes. Une incompréhension aussi entre les deux parties, parce que les élus ont des choses à reprocher aux populations en termes de participation. Les populations aussi reprochent à leurs élus le manque de transparence ou d’implication.

Il faut rappeler que la production de ces ouvrages a été appuyée par la Fondation Konrad Adenauer.

Au cours de la cérémonie de présentation de ces livrets, le Représentant résidant de la Fondation Thomas  VOLK est longuement revenu sur les interventions de la Fondation au Sénégal et surtout la collaboration avec ASADIC – TAATAAN. Une organisation qui contribue de manière concrète à la promotion de la décentralisation et de la démocratie locale.

Cette rencontre s’est tenue en présence des Directeurs des agences régionales de développement de Kaolack et Kolda. En sa qualité de coordonnateur des ARD, Mahmout Diop, le Directeur de l’ARD de Kaolack a félicité Taataan pour son appui constant aux collectivités territoriales et sa contribution à la promotion de la décentralisation. Des interventions qui ont été senties dans toutes les régions du Sénégal.


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here