L’initiative de l’académie africaine des collectivités territoriales (Alga) de Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (Cglu Afrique), en partenariat avec la région de l’Oriental au Maroc, s’est déroulée du 23 avril au 2 mai.

Le coaching territorial a pour but de faciliter le dialogue et la concertation entre les autorités territoriales avec tous les acteurs et parties prenantes impliqués dans la dynamique du développement durable du territoire. L’initiative entre dans le cadre de la mise en œuvre du collège du coaching territorial qui fait partie de l’offre de formation continue de l’Alga.

La première phase de cette formation s’était tenue à Oujda du 23 avril au 2 mai et la seconde se tiendra à la station balnéaire de Saïdia, du 24 au 29 septembre dans la région de l’Oriental, au Maroc, et dont la participation du Congo n’est pas remarquée. Cette formation a pour principaux objectifs : la création d’un pool de compétences africaines aptes à accompagner et à appuyer les collectivités territoriales au Maroc et partout en Afrique.

La vingtaine de coachs territoriaux vont acquérir les concepts, principes, méthodes et démarches du coaching territorial ainsi que leur accompagnement à l’élaboration d’un programme d’action dans leurs pays respectifs. Les lauréats de cette promotion africaine recevront leurs diplômes lors du huitième sommet Africités prévu du 20 au 24 novembre 2018 à Marrakech, au Maroc.

Le coaching territorial contribue à la mise en œuvre des nouveaux agendas mondiaux, notamment les Objectifs du développement durable (ODD), le nouvel agenda urbain et l’agenda du climat. Il est notamment question de l’appui à la mise en œuvre de l’ODD 11 : « Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables » et l’ODD 16 « Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes ».

Des apprenants présélectionnés

Les participants à cette formation au coaching territorial ont été choisis en fonctions de critères prédéfinis suite à un appel à candidature lancé le 14 mars et clôturé le 15 avril.

Cette première promotion africaine est constituée d’élus locaux ; de conseillers et agents des collectivités territoriales ; de responsables des institutions intervenant dans les collectivités territoriales africaines ; de responsables des départements ministériels en charge de la décentralisation, de la gouvernance et du développement local ; de responsables de formation des organisations non gouvernementales (ONG) ; de praticiens de la décentralisation, ainsi que d’autres acteurs de la société civile, selon Cglu Afrique.

Rappelons d’emblée qu’il y a vingt-cinq participants représentant environ dix pays d’Afrique, dont le Cameroun, le Mali, le Burkina Faso et Djibouti. Par contre, le Congo prendra part qu’aux sommet Africités prévu du 20 au 24 novembre 2018 à Marrakech, au Maroc.


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here