La ville de Thiès, subdivisée en trois communes depuis fin 2008, devrait redevenir une seule commune, pour plus d’efficacité dans la perspective de la mise en œuvre de la deuxième phase de l’Acte 3 de la décentralisation, a plaidé lundi son maire Talla Sylla.
« Ce que nous souhaitons, c’est que Thiès redevienne une commune », a dit Talla Sylla, s’adressant à la presse après avoir lancé le démarrage de l’installation de 3.000 lampadaires solaires, sur l’avenue du docteur Guillet aux confins de la cité Ibrahima Sarr et du quartier Aiglon. 

L’édile de la capitale du rail a dit s’être rendu compte après cinq ans de mandature que le mode de fonctionnement de la ville « n’est pas bon ».  « Ce à quoi j’appelle, c’est à une reconstitution de la commune de Thiès, au grand bénéfice des Thiéssois », a encore souligné l’édile, avant d’ajouter : « Maintenant, qui va être le maire, ce sont les Thiéssois qui vont le décider ».  Il a évoqué un souci d’efficacité et de rationalisation des « maigres ressources », pour étayer sa proposition.  D’un seul maire, un seul cabinet, un seul conseil municipal, la ville s’est retrouvée après ce redécoupage avec quatre maires avec leurs indemnités, quatre cabinets, quatre véhicules de fonction et autant de dotations en carburant, a-t-il relevé. Il s’agit des trois communes en plus de la ville. Si la ville redevenait une même commune ces moyens iraient ailleurs, dit Talla Sylla, pour qui la décision de partitioner l’ancienne commune de Thiès en trois (est, ouest et nord) relevait de « la politique », et « n’avait rien à voir avec le développement ». « En son temps, tout le monde l’avait déploré », affirme le maire.  

Il déplore un flou dans la répartition des compétences entre les communes et la ville. « Je suis interpellé pour l’éclairage de certains axes, alors qu’ils ne relèvent pas de ma compétence, parce que les gens ignorent qui gère quoi », a-t-il fait valoir en langue nationale wolof.  « Si nous avions un seul maire, ils sauraient à qui s’adresser », poursuit-il, non sans relever qu’un tel problème ne se pose pas dans d’autres villes du pays. Avec l’acte 2 de la décentralisation, il n’y avait pas de problème parce qu’il s’agissait de communes d’arrondissement, dont les maires étaient les adjoints au maire de la ville.  Depuis 2014, elles sont devenues des communes de plein exercice, suite à la communalisation intégrale. « Il est normal au bout de cinq ans d’exercice, si l’on constate que rien ne marche, qu’on demande à ce que Thiès redevienne une seule commune », selon Talla Sylla.  Il suggère que Thiès et la commune environnante de Fandène, en plus d’autres communes voisines, forment une ville, pour mutualiser leurs compétences, conformément à la phase 2 de l’Acte trois de la décentralisation, qui prévoit des pôles territoires.  Selon l’acte 3, une ville peut être créée « pour mutualiser les compétences de plusieurs communes qui présentent une homogénéité territoriale », a-t-il relevé. Ce qui suppose, l’existence préalable de ces communes, si l’on en croit l’édile. La ville de Thiès n’est pas née du regroupement de plusieurs communes déjà existantes, selon la définition de l’acte 3, mais du démembrement d’une commune, a-t-il soutenu.  La mutualisation avec Fandène se justifie selon lui, par le fait que cette commune dispose de terres, mais pas de source de recettes notamment de taxes, là où Thiès avec ses niches de recettes, a besoin d’une plus grande assiette foncière. Cela, d’autant plus que les limites entre les deux collectivités territoriales ne sont plus nettes, fait-il valoir. Dans un contexte où l’on s’achemine vers des « remembrements », il invite à la reconstitution d’un ancien bloc dont le « démembrement » est devenu source de tiraillements.  « J’invite les uns et les autres à une telle réflexion », a dit Talla Sylla, qui souhaite que dans une démarche dépourvue de politique, les acteurs se mettent autour d’une table, pour définir des perspectives, « dans l’intérêt des populations ».

Aps


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here