La crise en lien avec le Covid-19 aura des répercussions sur les recettes municipales qui seront réduites de près de deux tiers, a alerté le ministre des Affaires locales, Lotfi Zitoun, précisant que le département cherche des moyens pour couvrir ce déficit.
Répondant aux interventions et interrogations des députés, mardi 29 avril 2020, lors de la séance plénière, tenue au bâtiment annexe de l’hémicycle du Bardo, Zitoun a indiqué que les municipalités reçoivent un soutien financier minime du budget de l’État qui ne dépasse pas 1,2%, soulignant la détermination à accélérer le processus de décentralisation malgré le peu de moyens attribué par l’Etat à cet effet.
Selon le ministre, les donateurs ainsi que les pays qui soutiennent le processus de décentralisation en Tunisie sont attachés à appuyer les efforts de la Tunisie pour consacrer le pouvoir local.

S’agissant de la polémique entourant l’inhumation des personnes décédées du Coronavirus, le ministre a indiqué que les communes ont pris à leur charge tout le processus d’inhumation malgré le manque de moyens logistiques.

A propos d’un contrat de mariage d’un couple de même sexe (un Français et un franco-tunisien), Zitoun a indiqué que le contrat conclu en France est contraire aux dispositions des articles du code tunisien de procédure civile. Par conséquent, a-t-il dit, le contrat est considéré comme nul et non avenu et peut être annulé par une procédure judiciaire.
La cellule de crise du parlement a tenu, ce mardi, en séance plénière, un dialogue avec le ministre des Affaires locales, Lotfi Zitoun, le ministre d’Etat chargé de la Fonction publique, la Gouvernance et la lutte contre la Corruption, Mohamed Abbou, et le ministre du Commerce, Lotfi Msellini.

africanmanager.com


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here