La mise en œuvre du programme Jeune développeur économique territorial (JDET) vient combler un vide dans le fonctionnement des collectivités territoriales sénégalaises. Ce programme initié par l’Association sénégalaise d’appui à la décentralisation et aux initiatives citoyennes (Taataan ASADIC) est une excellente initiative et il vient à son heure. Selon le Secrétaire général du Conseil départemental de Louga, les collectivités territoriales ont toujours souffert d’un manque criard de ressources humaines compétentes. Yéri Ba qui intervenait à la session régionale d’information sur les métiers du développement territorial estime que le Programme JDET est une véritable opportunité  pour les collectivités territoriales qui font toujours recours à des experts, des consultants pour exécuter un certain nombre de taches.

« Si, aujourd’hui, nous disposons d’experts économiques territoriaux au sein de la collectivité. Il va de soi que l’administration locale pourra faire un certain nombre de taches, à l’interne, essentielles dans la mise en œuvre des projets et programmes de la collectivité » a déclaré le secrétaire général du Conseil départemental de Louga qui a par ailleurs félicité et encouragé Taatann dans sa démarche d’accompagner les initiatives économiques locales. Ce programme va accompagner les porteurs d’initiatives économiques et faciliter leur insertion professionnelle. Un programme en parfaite cohérence avec le Plan Sénégal émergent et l’acte 3 de la décentralisation a indiqué M. BA.

Le Conseil départemental est déjà entrain de mettre en place un processus de développement économique du département de Louga. Processus entamé avec la cartographie des potentialités économiques, la réhabilitation de la maison du développement économique local. Les animateurs qui seront recrutés à travers le programme JDET vont, à coup sur appuyer, le réseau des animateurs de la maison du développement local qui ont des compétences limitées a expliqué le Secrétaire général du Conseil départemental de Louga.

Le JDET, un programme pour promouvoir une nouvelle économie locale

Le programme Jeune développeur économique territorial ambitionne de révolutionner l’environnement économique des territoires selon le Président de Taataan ASADIC Oumar Wade. Face à une centaine de jeunes diplômés issus des différentes universités et écoles supérieures, M. Wade est largement revenu sur les nouveaux enjeux du développement économique territorial et le rôle des animateurs territoriaux dans le développement des collectivités territoriales. Pour M. Wade, dans ce contexte, il est impossible de développer une collectivité sans des professionnels dans l’administration locale. Ce projet vient ainsi répondre à la lancinante question des ressources humaines dans les départements et communes.

Revenant sur l’objectif de la rencontre, le Président de Taatann a déclaré que session est organisée  pour informer les jeunes qui se sont inscrits sur la plateforme mise en place depuis Mars 2019. Une session régionale, après celle de Dakar, Kolda et Kaolack.  « Nous sommes à Louga pour échanger avec les jeunes sur les métiers du développement économique territorial et ensuite aller vers la phase sélection et le parcours d’insertion dans ces différents métiers » a-t-il précisé. La finalité de ce programme, c’est de fournir aux jeunes une formation adéquate avec les besoins des collectivités territoriales afin d’avoir des professionnels au service des territoires. Il s’agira de les former sur les méthodologies d’accompagnement des porteurs d’initiatives économiques, la stratégie de promotion des filières, la stratégie de promotion du développement économique local, comment promouvoir l’économie sociale et solidaire…

Douze métiers ont été identifiés à cet effet. Du nouveau au Sénégal. Les métiers du développement territorial renvoient à des professionnels qui prennent en charge la question du développement économique territorial. C’est un développement qui est centré sur la création de richesses et la mobilisation des ressources a laissé entendre le Président de Taataan.

Au terme de cette réunions d’information, une dizaine de jeunes seront sélectionnés pour être insérés dans l’administration territoriale et accompagner les porteurs d’initiatives, promouvoir le développement économique, l’économie sociale et solidaire.

La commune de Louga soutient le Programme JDET et toute autre initiative allant dans le sens de faciliter l’insertion des jeunes et le renforcement du développement économique local. Pour le premier adjoint au maire de Louga, Ndiaga Yandé Diop, la commune de Louga est en partenariat avec Taataan depuis longtemps. C’est dans ce cadre d’ailleurs que la commune a ouvert un bureau économique local et recruter un animateur chargé de l’administration de ce bureau. Cet atelier permettra ainsi de mieux appréhender la problématique du développement économique territorial.

Cette rencontre est organisée en collaboration avec le Programme Migration pour le Développement de la GIZ. Elle s’est tenue en présence du Directeur de l’Agence régionale de développement et  d’autres acteurs territoriaux …


Warning: A non-numeric value encountered in /home/www/senterritoires.com/wp-content/themes/Newspaper/includes/wp_booster/td_block.php on line 1008

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here